headerheaderheaderheaderheaderheaderheaderheader
header
headerheaderheaderheaderheaderheaderheaderheaderheaderheaderheader
header
Zoom dans le PIC
Créer par Vincent Rivière

picture Le PIC
Dans le précédent article "Zoom dans", nous avons décrit les deux principaux composants programmables du FireBee : le ColdFire et le FPGA. Mais il y en a un troisième, qui joue le rôle de chef d'orchestre : le PIC .

PIC signifie "Peripheral Interface Controller", autrement dit "contrôleur d'interface périphérique". C'est une famille de microcontrôleurs de la société Microchip. Les PIC sont des composants programmables très compacts et bon marché. Ils contiennent un CPU basique, mais aussi une mémoire flash dédiée, un peu de RAM et plusieurs ports d'entrée/sortie. On peut les programmer en assembleur ou en langage C.

Le PIC du FireBee est un Microchip PIC18F4520. Son logiciel peut être mis à jour avec un programmateur externe (ou dans le futur, simplement par logiciel). Le PIC est responsable de plusieurs tâches importantes, donc il ne s'arrête jamais. La LED bleue du FireBee clignote lentement pour indiquer que le PIC fonctionne.

picture


- Bouton Marche/Reset. Le PIC surveille ce bouton en permanence, pour démarrer, arrêter, ou redémarrer les composants principaux de la carte FireBee.

- Sauvegarde de l'horloge temps réel et de la NVRAM. Comme indiqué dans l'article précédent, le circuit horloge et NVRAM du Falcon est implémenté dans le FPGA. Mais lorsqu'on arrête le FireBee, l'état du FPGA est perdu. A contrario, le PIC quant à lui ne s'arrête jamais. Donc lorsqu'on éteint le FireBee, les données de la NVRAM et de l'horloge sont transférées du FPGA vers le PIC, où elles restent à jour. Puis lorsqu'on démarre le FireBee, les données sont transférées du PIC vers le FPGA, c'est donc exactement comme si le FPGA n'avait jamais été arrêté.

- Surveillance de la batterie. Le PIC surveille en permanence la batterie. Quand la charge devient trop basse, le FireBee s'arrête automatiquement. Cela évite des soucis matériels à cause de tensions trop basses, et cela permet aussi de conserver assez d'énergie dans la batterie pour faire fonctionner le PIC et conserver l'état de la NVRAM pendant des mois.

- Port PS/2. Ce port est connecté directement au PIC, mais pour l'instant il est inutilisé. Lors d'une prochaine mise à jour, des fonctionnalités similaires à l'adaptateur Eiffel seront implémentées dans le PIC. Ainsi, le FireBee pourra utiliser un clavier et une souris PS/2 de manière transparente, comme si c'était des périphériques Atari standards.

- Port de jeu. Actuellement désactivé, ce port interne permettra de brancher des souris et josticks Atari standards directement sur le FireBee.

- Interface programmateur/débogueur. C'est une interface physique qui permet de connecter un programmateur/débogueur comme le PICkit de Microchip. Un tel périphérique doit aussi être connecté à un autre ordinateur. De cette manière, le logiciel du PIC peut être mis à jour de manière externe, et les développeurs peuvent même utiliser un débogueur pour exécuter le programme pas à pas.

Vous pouvez trouver la documentation détaillée du PIC18F4520 sur le site web de Microchip.

Dernières actualités
Réorganisation de la messagerie
2018-06-12:
Nous avons entièrement migré notre système de messagerie et tous les problèmes ...
En savoir plus...
Expédition et nouvelles commandes
2018-05-30:
A propos de la situation et de la disponibilité du matériel
En savoir plus...
FireBee est sur GitHub
2018-04-16:
Après de longs mois sans accès public à nos sources Firebee, nous avons finalement ...
En savoir plus...
Fils RSS | Conditions d'utilisation | Plan du site